Dr. Ousmane KABA, Président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) a été empêché de retourner dans son pays

Le Dr. Ousmane KABA, Président du PADES, s’est rendu à Bamako le 21 Août dernier pour retourner à Conakry par le trafic Aérien.
Informé de la décision de la CEDEAO demandant aux pays membres de fermer leur frontière avec le Mali, le Président du PADES a alors décidé de revenir à Kankan par voie routière en passant par Kouremali.

Après avoir traversé sans difficulté la frontière malienne, et alors que sa voiture, venue de Kankan, venait d’être autorisée à franchir la frontière guinéenne pour le retrouver en zone neutre, entre le Mali et la Guinée, avec ses bagages; le Président du PADES : Dr. Ousmane KABA, s’est vu empêché de rentrer dans son propre pays par le Commandant de la gendarmerie guinéenne, en poste à la frontière, en l’occurrence Monsieur Diané KEMO !??

Devant cette interdiction et sous l’agrément des autorités maliennes, le Dr. Ousmane KABA s’en est retourné à Bamako.

Il est à rappeler que le 12 août 2020, le Président du PADES : Dr. Ousmane KABA, s’est rendu aux obsèques de feu l’honorable Mamadi DIAWARA prévu le vendredi 14 août. L’état de dégradation avancée des routes nationales guinéenne ne lui permettant pas de se rendre à cet hommage autrement que par avion en transitant par Bamako.

Le Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES), tout en respectant la décision de la CEDEAO, considère que la Guinée appartient à tous les citoyens guinéens. En conséquence, en pareille circonstance, la liberté de circulation des personnes et de leurs biens mérite une attention particulière de la part des autorités de la CEDEAO, tout particulièrement lorsqu’il s’agit de revenir dans le pays dont on arbore la nationalité et dont on est, à fortiori, résident et citoyen.

Source : Cellule de communication du PADES Guinea

À propos de l’auteur : PADES France
Administrer le site de l'association du PADES France et s'occuper de sa communication.